Le Parc du Futuroscope est né en 1987 grâce à l'action de René Monory, alors président du Conseil général de la Vienne et est devenu aujourd'hui un poumon économique pour la Vienne.

Le Parc du Futuroscope, également appelé "Parc de l'image", propose plus de 20 attractions combinant écrans géants, images en 3 dimensions, et cinéma dynamique. Depuis peu, de nombreuses animations sont venues complétées cet aspect "HighTech", en proposant des activités plus familliales dans les allées du Parc, avec des artistes en tout genre et des activités pour les plus petits.

Le Parc est géré par une Société d'Economie Mixte (SEML), rassemblant le Conseil Général de la Vienne (60%), le Conseil Régional Poitou-Charentes (20%) et des capitaux privés (20%). De mars 2000 à novembre 2001, le Parc est passé sous Pavillon privé, géré par le groupe de Presse Amaury (L'équipe, Le Parisien, le Tour de FRance,...), aventure que d'aucun considéreront comme ratée.

Après des années difficiles, où la fréquentation est passée de près de 3 millions de visiteurs dans les années fastes comme en 1997, à moins de 1,2 millions au début des années 2000, on dénombre maintenant près de 1,4 millions de visiteurs en 2004, et l'année 2005 semble s'annoncer comme un bon cru. Néanmoins, pour arriver à équilibrer ses comptes, le Parc devra atteindre les 1,6 voire 1,7 millions de visiteurs.

A coté du Parc de loisirs, il ne faut pas oublier la zone d'activités économiques, avec environ 160 entreprises (7000 emplois directs) et organismes de formations (2000 étudiants), surtout orientés vers les nouvelles technologies . Un détour sur le site web de la Technopole du Futuroscope devrait vous donner un aperçu du potentiel de la zone.

Depuis 2003, Le Parc du Futuroscope a relancé le renouvellement de ses attractions, notamment en prenant le virage des jeux vidéo. Après un passage éclair à Seatle pour rencontrer Bill Gates, fondateur de Microsoft, la nouvelle direction du Parc a créé la Cité Numérique, concentration d'une centaine de consoles de jeux vidéo XBOX équipées d'écran Plasma de 100 cm de diagonale, toutes raccordées en réseau.

Le Partenariat avec Microsoft, Thomson et Infogrammes devait faire de cette attraction le lieu unique de découverte des nouveaux loisirs numériques.

Le Futuroscope a également accueilli les 2 premières Coupes du Monde des Jeux Vidéo (ESWC) en 2003 et 2004. En 2005, le Parc accueillera la Coupe de France des Jeux Vidéo, phase finale française pour la Qualification à la Coupe du Monde des Jeux Vidéo 2005 qui aura lieu cette année à Paris, au Carrousel du Louvre.

Et c'est dans ce contexte que la Gamers Assembly et l'Association Futurolan ont voulu poser leur stratégie d'avenir et développer le plus bel évènement national de jeux vidéo. Nous accompagnons d'ailleurs le Parc du Futuroscope depuis 2003 pour apporter notre savoir faire en animations et organisations d'évènement.