Ce billet revêt une importance toute particulière car il relate peut-être les instants les plus difficiles que peut traverser l'IAAT, l'association qui m'emploie, depuis sa création.

En effet, nous avons appris lundi 11 juillet dernier que le directeur général de l'IAAT nous quittait pour prendre la direction d'une autre structure, en l'occurence la Chambre Régionale du Commerce et de l'Industrie Limousin Poitou-Charentes.

Jusque là, pas de drame particulier...

Pour replacer la suite de l'aventure dans son contexte, il faut tout d'abord savoir que l'IAAT est une structure associative, créée et financée à près de 80% par le Conseil Régional Poitou-Charentes (par la volonté de Jean-Pierre Raffarin en 1994). Le conseil Régional est dirigé depuis les dernières élections régionales de 2004 par la socialiste Ségolène Royal. C'est donc le Conseil Régional Poitou-Charentes qui préside en grande partie aux destinées de l'IAAT.

Or nous avons appris le mercredi 13 juillet que le Conseil Régional étudiait l'opportunité de dissoudre la structure associative IAAT (statut privé), en réintégrant tout ou partie du personnel dans les services de la Région (statut public), et ce avant la fin de l'année 2005 !!!

Vous imaginez le choc !

Lire la suite