Cette rencontre nous a permis enfin d'y voir plus clair sur notre avenir à court terme. En effet, après maintes tergiversations, nos instances dirigeantes ont enfin clarifiées leur position : la Région souhaite que l'IAAT renforce son action sur des projets interrégionaux, et pour cela, il nous faudra travailler à renforcer l'implication des régions partenaires, notamment au niveau du financement de notre structure qui est assuré aujourd'hui à près de 80% par la région Poitou-Charentes, le reste étant pris en charge par l'Etat.

La Région nous précise donc que la fin de l'année 2005 nous permettra d'essayer d'avancer dans ce sens, et un point sera fait en novembre ou décembre pour juger de la faisabilité de ce projet. Si cette ambition est atteinte, l'IAAT devrait continuer à vivre sa vie, en se recentrant sur ces missions interrégionales.

En cas d'échec de cette politique, la Région déclare nous soutenir, en étudiant d'autres scénarii sur 2006, dont évidemment la réintégration des salariés à la Région. Le vice-président de la Région insiste sur sa volonté de ne laisser personne sur le carreau dans l'opération.

En tout état de cause, la Région précise bien que la structure IAAT telle qu'elle existe aujourd'hui sera maintenue jusqu'au 31 décembre 2006, date à laquelle se termine le Contrat de Plan Etat/Région qui a présidé à la naissance de l'institut, et qui peut donc difficilement être remis en cause.

Cela constitue donc un soulagement pour les salariés qui craignaient de passer les fêtes de noël dans une incertitude absolue sur leur avenir. Rendez-vous donc en janvier 2006 pour en savoir plus sur le scénario retenu !

Ah... j'oubliais. Le Conseil d'Administration a validé la nomination de la nouvelle direction suite au départ de l'actuel Directeur au 30 septembre. En l'occurence, c'est une directrice choisit parmi nos rangs qui prend les rênes de l'Institut, par Interim, en attendant d'y voir plus clair. Sacré challenge pour elle qui doit passer d'un statut de collègues à celui de "patronne" ;) ... Va falloir la ménager ! Particularité : elle était en charge de la mission interrégionale et est donc la mieux qualifiée pour poursuivre cette stratégie de consolidation avec les autres Régions. Alors Good Luck Anne ! ;)